SMS triste sans toi

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0

Je suis prés de toi et tu ne me vois pas, ouvres les yeux de toi je suis amoureux.

240_F_62688795_78JAlDyfYCgZQu1ZjWewLVClH2TzcKHZ

Tu manques à mon cœur,

Chaque jours mes yeux pleurent de ce désespoir, de ne plus te voir.

Je suis ivre de douleur,

  • Le chagrin me ronge,
    Vide est mon cœur
    A la mort je songe.

Hier soir j’ai rêvé de toi,

  1. Sa fait plus de mois que tu me parles plus,
  2. Et j’ai rêvé de toi, j’ai tellement cru a un avenir,
  3. Avec toi mais rien ne c’est passé.
Je t’aime toujours mais tu ne sais pas,

Je ne voulais pas te pardonner que tu es fait le con, mais je te pardonne tout le temps, je suis  trop conne.

Chaque parcelle 2 ton cœur,

Est une vie pour moi si la sécheresse y venait c mon monde ki dispatcherait un monde rempli d’amour pour toi.

Tu es le cœur de ma vie,

  • La source de mes pensées sans ton amour,
  • Ma vie serait tel un corps séparé de son âme,
  • Je vis pour t’aimer et t’aimer me fait vivre.

Mon plus beau des miroirs,

  1. Est le fond de tes yeux lorsque tu me regardes,
  2. J’ai l’impression d’être le plus beau des reflets.
Tu me manques mais je sais,

Je sais que tu es là, dans mon cœur à tout jamais, mes bras et mes yeux se languissent de toi reviens leurs rapidement, je t’aime.

Je suis la assise,

Par terre, a me demander ce que je fais de ma vie pas grand-chose en tout cas c’est vrai, je suis souvent nostalgique mais j’y peux rien.

240_F_62803810_Ki7jEdze30PalNLib5H7uF5XptspsSN3

C’est dans ma nature,

  • Je vis dans le passe,
  • C’est mon gros problème,
  • Et a force de toujours.

Revivre ces moments,

  1. J’en oublie de vivre au pressent
  2. Juste quelques mots pour soulager mon âme,
  3. Et cesser de boire le sel de mes larmes.
Pour qu’à jamais renaisse,

La flamme et qu’enfin je dise adieu au drame.

Depuis que je suis avec toi ,

Je ne cesse jamais de penser à toi, tu es l’ange qui illumine ma vie, tu me rend plus forte.

je ne cesserai jamais,

  • De t’aimer même si on traversera peut être des moments difficile,
  • Tu seras toujours gravé dans mon cœur, mon amour.

Ma nuit est sombre sans toi,

  1. Mon lit est froid sans toi, ma chambre est vide sans toi,
  2. Mes bras tendus sans toi mes lèvres sont sèches sans toi,
  3. Alors reviens à moi.
Pour te parler il faut,

Ecrire pour te voir il faut dormir pour t’aimée il faut souffrir mais pour t’oubliée il faut mourir.

Ton rire est une perle qui roule,

En cascade dans les frissons du long manteau de la nuit, et rallume à son passage des milliers d’astres morts, brillants à nouveau dans les cieux, au grand bonheur des amoureux.

J’ai tenté de t’oublier,

  • Un bon nombre de fois,
  • Et je n’y suis jamais arrivée,
  • Regarde, je suis encore entrain de parler de toi.

Quand je vois le jour se lever,

  1. Ma première pensée va vers toi,
  2. Quand je vais le soir me coucher,
  3. Ma dernière pensée est pour toi.
Pour la femme que j’aime,

Celle qui me rend en pleurs, je t’offre ce poème, il vient du fond du cœur.

Je me souviens de ces moments,

Avec toi et passionnément, je t’ai vu, avec plaisir, sentir ta chaleur m’envahir.

Tu es ma dernière pensée,

  • Avant de dormir tu es mon seule plaisir et mes idées,
  • A écrire tu es ma joie pour sourire mais ton,
  • Absence me fait souffrir, je t’aime très fort.

La joie et la tristesse sont toutes,

  1. Deux des chaînes l’une est en or et l’autre est en fer,
  2. Mais elles sont également faites pour nous enchaîner,
  3. Et nous empêcher de réaliser notre vraie nature.
Je me suis faite la promesse,

De ne pas t’effacer de ma mémoire, jamais  tu es parti, tu as disparu, j’ai compris combien je t’aimais, j’essayais de comprendre pourquoi, je ne pensais qu’à moi.

Je te voulais,

J’ai voulu en finir, tant j’avais mal, je sais que tu n’es pas loin, que tu es là près de nous, j’ai regardé autour de moi pour m’en convaincre.

240_F_63571394_9QYq226D6m74KVtkxWu9z1AIp2isc8Kb

La nature est si bien faite,

  • Qu’elle a fini par me convaincre,
  • Non tu n’es pas parti, tu ne nous as pas quittés,
  • Comme dans la nature, tu as germé, tu as poussé, et, tu t’en es allé.

Sur le chemin des cœurs perdus,

  1. Je suis une nouvelle fois venu,
  2. Chercher ton âme amoureuse,
  3. Egarée par une journée pluvieuse.
Mon cœur est désormais,

Plongé dans une infinie détresse, une détresse qui me ronge et me ronger parce que je t’ai aimé; je t’aime, pour toujours et je ne t’oublierai jamais.

Au nom du temps,

Qui nous a réuni,au nom du destin qui a choisi, je te promet une amitié infinie jusqu’à la dernière minute de ma vie, c’est promis.

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *